Skip to content

Cet article est repris du blog du comité interdépartemental Côtes d'Azur FFAB

Pratiquer un sport, c’est bon pour la santé. Vous avez donc décidé de reprendre une activité physique. Bonne initiative ! Mais pas question pour vous de participer aux Jeux Olympiques… Vous recherchez plutôt une activité douce qui vous apprenne à maîtriser votre corps tout en régénérant votre mental. Il sera peut-être même l’occasion de faire de sympathiques rencontres pour partager un moment sportif certes, mais surtout convivial… Vous ne le savez peut-être pas, mais cette description correspond exactement à l’aïkido ! Cette discipline appartient à la grande famille des arts martiaux. Mais elle se distingue des autres sports par l’absence d’esprit de compétition et la convivialité sur et en-dehors des tatamis. Serait-ce le sport qu’il vous faut ?

L'aïkido, technique de l'adaptation et art de la convivialité sur le tatami

Parmi les sports de combat, l’aïkido est la discipline martiale la plus douce. La pratique de l’aïkido vous apprend non pas à combattre frontalement, mais à passer maître dans l’art de l'adaptation à toute forme de situation. Cette discipline de self défense vous fait travailler des techniques avec des armes ou à mains nues dans le seul but de décourager votre adversaire d’attaquer. En aucun cas, ces techniques ne visent à le vaincre mais bien à utiliser son énergie contre lui et à canaliser son agressivité.

La violence est totalement bannie des tatamis. En aïkido, il s’agit de contrôler votre adversaire par immobilisation, projection, mais toujours avec bienveillance vis à vis du partenaire. Votre force mentale et vos déplacements corporels doivent venir à bout de sa combativité, sans jamais rentrer en opposition directe avec lui.

Dans le dojo, lieu d’enseignement des techniques corporelles et de la philosophie de l’aïkido, les pratiquants doivent respecter les règles appelées « l’étiquette » :

● Salut respectueux
● Modestie
● Politesse
● Honneur
● Loyauté

Honorer ces règles simples permet de garantir la sécurité physique des aïkidokas et de développer l’harmonie et le respect mutuel, principe au cœur de cette discipline.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le texte affiché à l’Aïkikaï de Tokyo dès 1932 énumère les dispositions d’esprit nécessaires pour la pratique de l’aïkido. Elles sont reprises dans le manuel du pratiquant destiné à chaque nouveau membre d’un club d’aïkido. « Travailler dans la joie » en est une.

Faites des rencontres en pratiquant l’aïkido : un sport sans adversaire mais avec partenaire

En rejoignant un club d’aïkido ou une association sportive affiliée à la Fédération Française d’Aïkido et de Budo, vous êtes sûr de :

Rencontrer des personnes pour qui les valeurs de respect d’autrui et de convivialité sont primordiales dans le choix d’une activité physique. On ne vient pas à l’aïkido par hasard. Cet art martial réunit des individus qui croient aux principes d’humanité, de partage, d’enrichissement spirituel réciproque.

Progresser à votre rythme, sans pression et sans contrainte de réussite puisque c’est un sport qui bannit l’esprit de compétition !

BON A SAVOIR

Vous pouvez pratiquer l’aïkido sans passer les grades ! Le système de grade (Kyu et Dan) n’aurait d’ailleurs pas toujours existé. Il aurait été mis en place au début du XXe siècle. En France, c’est l’UFA (Union des Fédérations d’Aïkido) qui réglemente et délivre les grades d’état reconnus par l’Etat français.

L’aïkido est un art martial non violent et non compétitif : il est essentiellement question de partage, de convivialité, de respect de l’autre. Oui, l’adversaire (en face de vous) n’en est pas un ! C’est un partenaire de sport et de travail. Il vous aide à progresser et réciproquement ! L’apprentissage et la progression ne peuvent se faire sans lui.

Dans un cours pour adultes, vous allez rencontrer d’autres pratiquants, novices comme vous ou plus expérimentés. Mais la bienveillance règne toujours dans un dojo d’aïkido. Chaque binôme écoute les consignes du professeur, travaille les exercices, observe les autres pour apprendre de leurs pratiques. Vous faites partie de la même grande famille d’aïkidokas.

Et la convivialité se poursuit en dehors du tatami avec un moment pour débriefer, échanger de manière plus informelle, partager ses expériences dans une ambiance amicale et apaisante. De quoi vous donner envie de revenir au prochain cours !

Surtout que progressivement, vous allez ressentir les bienfaits de l’aïkido sur votre corps, mais aussi sur votre état d’esprit.

Lien vers l'article original du comité interdépartemental Côtes d'Azur FFAB

http://www.aikido-ffab-cotedazur.fr/index.php/blog/aikido-un-sport-convivial-sans-violence-ni-esprit-de-competition?fbclid=IwAR32wrJDN3YYYM8i-CZJj6Y2cK6vmPvrIcfrFNikCppjXaT_-gRPPKY1Y_E

%d blogueurs aiment cette page :